Good Time de Ben et Joshua Safdie

En surchauffe

Deux frères, un, Nick dont le cerveau semble au ralentit, au corps massif qui cache une tristesse profonde, l’autre, Connie, qui va trop vite, qui semble toujours en mouvement, aux aguets, en colère. L’alliance de ces deux êtres qui s’aiment et se soutiennent … Lire la suite...

Les Fantômes d’Ismaël d’Arnaud Desplechin

Plutôt la vie

Les Fantômes d’Ismaël entrelace plusieurs histoires pour ensuite les faire exploser en puzzle. On entre sans avoir le temps de respirer dans un film d’espionnage avec un montage très brut, des ellipses rapides, donnant une impression de mouvement qui nous perd de … Lire la suite...

Le Blues du critique (épisode 11)

Le Facteur humain

Au risque de passer pour une midinette en mal de glamour, j’éprouve une sincère affection pour la Cérémonie des Oscars, et ce depuis une certaine nuit de mars 1995. Au-delà du frisson de la compétition, des aspects politiques qui accusent systématiquement un … Lire la suite...

The Fits d’Anna Rose Holmer

Convulsions

Dès les premiers plans de The Fits, on comprend qu’on assiste à la naissance d’une nouvelle cinéaste qui va devenir importante. L’histoire paraît simple, une fille (Toni incarnée avec intensité par Royalty Hightower) s’entraîne à la boxe dans un centre sportif avec son … Lire la suite...

Bilan de l’année 2016 (1)

Chères lectrices, chers lecteurs, merci de nous rejoindre pour cette première remise des prix ERDC 2016 ! Quel bonheur, quelle joie incommensurable de vous retrouver sur ce blog après une si longue absence. Pour être parfaitement honnête, j’avais perdu le goût. Oh, pas celui d’écumer les … Lire la suite...

Good Time de Ben et Joshua Safdie

Good Time de Ben et Joshua Safdie
En surchauffe Deux frères, un, Nick dont le cerveau semble au ralentit, au corps massif qui cache une tristesse profonde, l’autre, Connie, qui va trop vite, qui semble toujours en mouvement, aux aguets, en colère. L’alliance de ces deux êtres qui s’aiment et se soutiennent … Lire la suite...

Les Fantômes d’Ismaël d’Arnaud Desplechin

Les Fantômes d’Ismaël d’Arnaud Desplechin
Plutôt la vie Les Fantômes d’Ismaël entrelace plusieurs histoires pour ensuite les faire exploser en puzzle. On entre sans avoir le temps de respirer dans un film d’espionnage avec un montage très brut, des ellipses rapides, donnant une impression de mouvement qui nous perd de … Lire la suite...

Le Blues du critique (épisode 11)

Le Blues du critique (épisode 11)
Le Facteur humain Au risque de passer pour une midinette en mal de glamour, j’éprouve une sincère affection pour la Cérémonie des Oscars, et ce depuis une certaine nuit de mars 1995. Au-delà du frisson de la compétition, des aspects politiques qui accusent systématiquement un … Lire la suite...

The Fits d’Anna Rose Holmer

The Fits d’Anna Rose Holmer
Convulsions Dès les premiers plans de The Fits, on comprend qu’on assiste à la naissance d’une nouvelle cinéaste qui va devenir importante. L’histoire paraît simple, une fille (Toni incarnée avec intensité par Royalty Hightower) s’entraîne à la boxe dans un centre sportif avec son … Lire la suite...

Bilan de l’année 2016 (1)

Bilan de l’année 2016 (1)
Chères lectrices, chers lecteurs, merci de nous rejoindre pour cette première remise des prix ERDC 2016 ! Quel bonheur, quelle joie incommensurable de vous retrouver sur ce blog après une si longue absence. Pour être parfaitement honnête, j’avais perdu le goût. Oh, pas celui d’écumer les … Lire la suite...

Juste la fin du monde de Xavier Dolan

Juste la fin du monde de Xavier Dolan
Au plus près Un dramaturge revient dans sa famille qu’il n’a pas vue depuis plus de dix ans pour leur annoncer sa mort prochaine. Juste la fin du monde présente plusieurs similitudes avec Tom à la ferme du même Xavier Dolan, la structure est assez … Lire la suite...

Nocturama de Bertrand Bonello

Nocturama de Bertrand Bonello
Une jeunesse que personne n’écoute Quand on considère Bertrand Bonello comme un cinéaste important, qu’on chérie L’Apollonide et le court-métrage Cindy the doll is mine comme des œuvres majeurs, on est embarrassé face au ratage que représente Nocturama. Pourtant le film est séduisant, comme … Lire la suite...

Rester vertical d’Alain Guiraudie

Rester vertical d’Alain Guiraudie
Un pas de côté Rester vertical raconte l’histoire d’un scénariste qui a perdu son inspiration et se retrouve dans une impasse, il est permis de penser qu’on y trouve une part autobiographique. Rester vertical semble avoir été fait contre le film précédent d’Alain Guiraudie, le … Lire la suite...

The Assassin de Hou Hsiao-Hsien

The Assassin de Hou Hsiao-Hsien
Voyage sentimental Ce film raconte l’histoire d’une femme, une assassin (pourquoi ce titre en anglais pour un film Taïwanais ?), qui a pour mission de tuer un ancien amour secret dans le 9ème siècle chinois. Pour ceux qui pensent qu’un film, c’est avant tout une … Lire la suite...

L’Homme irrationnel de Woody Allen

L’Homme irrationnel de Woody Allen
L’alibi de la légèreté Un prof de philo dépressif vient enseigner dans une université ou il est attendu comme une personnalité brillante et atypique, une étudiante, en couple avec un charmant et fade étudiant, s’intéresse à lui. On rentre dans le film d’une façon très … Lire la suite...

Queen of Earth d’Alex Ross Perry

Queen of Earth d’Alex Ross Perry
Un îlot de verdure Nous étions deux dans la salle ce lundi soir pour la seule projection de la semaine de Queen of earth à Grenoble, après une semaine où le film fut montré deux fois à 14 heures. C’est symptomatique du fait que ce … Lire la suite...

Summer d’Alanté Kavaïté

Summer d’Alanté Kavaïté
La tendresse du regard Une histoire d’une grande simplicité, deux adolescentes, une bourgeoise et dépressive, Sangaïlé, une plus pauvre et solaire, Austé (jouées respectivement par Julija Steponaityte et Aistė Diržiūtė, toutes deux impressionnantes de présence) qui lors d’un été vont vivre une histoire d’amour qui … Lire la suite...

Birdman de Alejandro González Iñárritu

Birdman de Alejandro González Iñárritu
La critique d’un connard paresseux Birdman est un film construit pour qu’on admire sa virtuosité, comme un solo de guitare qui durerait deux heures, et ça marche, on couvre ce film d’oscar, de nombreux critiques applaudissent la performance. Parce que c’est de performance dont on … Lire la suite...

Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador

Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador
De corps et d’eau Vincent quitte la ville pour partir dans le Verdon. Il semble fuir quelque chose. On découvre qu’il  paraît dans son élément quand il est dans l’eau, cette eau qui lui donne des pouvoirs particuliers. Dès le départ, un rythme est donné, … Lire la suite...

Bilan 2014, des cadres et du mouvement

Bilan 2014, des cadres et du mouvement
La fin de l’année est l’occasion de faire notre mini bilan et surtout de revenir sur des films dont on n’a pas parlés parce qu’au moment où on les a vus on n’avait pas envie, parce qu’on n’était pas d’humeur, parce qu’on avait d’autres projets … Lire la suite...

Eden de Mia Hansen-Løve

Eden de Mia Hansen-Løve
A côté, tout proche. Certains films ne se donnent pas d’emblée, il faut aller les chercher, Eden est de ceux-là, il semble se présenter comme la description d’une époque, les heures de gloire de la french touch vues par un DJ, Paul. On s’imagine qu’on … Lire la suite...

Adieu au langage de Jean-Luc Godard

Adieu au langage de Jean-Luc Godard
Un maître et son chien… Mais pourquoi je bloque comme ça sur le dernier Godard ? Cela fait une grosse semaine qu’il me hante, ce bon dieu de film, et je ne sais toujours pas par quel bout le prendre… Et qu’est-ce qui m’a prit d’annoncer … Lire la suite...

Under the skin de Jonathan Glazer

Under the skin de Jonathan Glazer
En surface On se souvient du précédent film de Jonathan Glazer, Birth, très beau et méconnu, dans lequel l’étrangeté se diffusait petit à petit et faisait basculer un univers d’apparence normal aux limites du fantastique. Le film était emmené par une magnifique Nicole Kidman … Lire la suite...

Bird People de Pascale Ferran

Bird People de Pascale Ferran
Se nettoyer les yeux Bird People suit deux personnages, Audrey, femme de ménage d’un hôtel d’aéroport où se trouve Gary, étasunien au bord du burn out. L’histoire importe peu, elle est résumable en quelques lignes, ce qui importe c’est le regard, ce film est un … Lire la suite...

Maps to the stars de David Cronenberg

Maps to the stars de David Cronenberg
Adieu au langage Maps to the stars apparaît d’abord comme une description acerbe de Hollywood avec ses enfants stars insupportables et paumés, son hypocrisie, ses actrices jalouses et vieillissantes, la violence de la concurrence entre les acteurs. C’est un portrait féroce et drôle mais c’est … Lire la suite...

Le Blues du critique (épisode 10)

Le Blues du critique (épisode 10)
… Mais je me soigne. Afin de rassurer les proches qui me croient au bord du suicide – et éviter de les voir débarouler chez moi pour une de ces interventions dont raffolent les américains –, j’ai décidé d’avancer la publication de cette suite directe … Lire la suite...