The Assassin de Hou Hsiao-Hsien

Voyage sentimental

Ce film raconte l’histoire d’une femme, une assassin (pourquoi ce titre en anglais pour un film Taïwanais ?), qui a pour mission de tuer un ancien amour secret dans le 9ème siècle chinois. Pour ceux qui pensent qu’un film, c’est avant tout une … Lire la suite...

L’Homme irrationnel de Woody Allen

L’alibi de la légèreté

Un prof de philo dépressif vient enseigner dans une université ou il est attendu comme une personnalité brillante et atypique, une étudiante, en couple avec un charmant et fade étudiant, s’intéresse à lui. On rentre dans le film d’une façon très … Lire la suite...

Queen of Earth d’Alex Ross Perry

Un îlot de verdure

Nous étions deux dans la salle ce lundi soir pour la seule projection de la semaine de Queen of earth à Grenoble, après une semaine où le film fut montré deux fois à 14 heures. C’est symptomatique du fait que ce … Lire la suite...

Summer d’Alanté Kavaïté

La tendresse du regard

Une histoire d’une grande simplicité, deux adolescentes, une bourgeoise et dépressive, Sangaïlé, une plus pauvre et solaire, Austé (jouées respectivement par Julija Steponaityte et Aistė Diržiūtė, toutes deux impressionnantes de présence) qui lors d’un été vont vivre une histoire d’amour qui … Lire la suite...

Birdman de Alejandro González Iñárritu

La critique d’un connard paresseux

Birdman est un film construit pour qu’on admire sa virtuosité, comme un solo de guitare qui durerait deux heures, et ça marche, on couvre ce film d’oscar, de nombreux critiques applaudissent la performance. Parce que c’est de performance dont on … Lire la suite...

The Assassin de Hou Hsiao-Hsien

The Assassin de Hou Hsiao-Hsien
Voyage sentimental Ce film raconte l’histoire d’une femme, une assassin (pourquoi ce titre en anglais pour un film Taïwanais ?), qui a pour mission de tuer un ancien amour secret dans le 9ème siècle chinois. Pour ceux qui pensent qu’un film, c’est avant tout une … Lire la suite...

L’Homme irrationnel de Woody Allen

L’Homme irrationnel de Woody Allen
L’alibi de la légèreté Un prof de philo dépressif vient enseigner dans une université ou il est attendu comme une personnalité brillante et atypique, une étudiante, en couple avec un charmant et fade étudiant, s’intéresse à lui. On rentre dans le film d’une façon très … Lire la suite...

Queen of Earth d’Alex Ross Perry

Queen of Earth d’Alex Ross Perry
Un îlot de verdure Nous étions deux dans la salle ce lundi soir pour la seule projection de la semaine de Queen of earth à Grenoble, après une semaine où le film fut montré deux fois à 14 heures. C’est symptomatique du fait que ce … Lire la suite...

Summer d’Alanté Kavaïté

Summer d’Alanté Kavaïté
La tendresse du regard Une histoire d’une grande simplicité, deux adolescentes, une bourgeoise et dépressive, Sangaïlé, une plus pauvre et solaire, Austé (jouées respectivement par Julija Steponaityte et Aistė Diržiūtė, toutes deux impressionnantes de présence) qui lors d’un été vont vivre une histoire d’amour qui … Lire la suite...

Birdman de Alejandro González Iñárritu

Birdman de Alejandro González Iñárritu
La critique d’un connard paresseux Birdman est un film construit pour qu’on admire sa virtuosité, comme un solo de guitare qui durerait deux heures, et ça marche, on couvre ce film d’oscar, de nombreux critiques applaudissent la performance. Parce que c’est de performance dont on … Lire la suite...

Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador

Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador
De corps et d’eau Vincent quitte la ville pour partir dans le Verdon. Il semble fuir quelque chose. On découvre qu’il  paraît dans son élément quand il est dans l’eau, cette eau qui lui donne des pouvoirs particuliers. Dès le départ, un rythme est donné, … Lire la suite...

Bilan 2014, des cadres et du mouvement

Bilan 2014, des cadres et du mouvement
La fin de l’année est l’occasion de faire notre mini bilan et surtout de revenir sur des films dont on n’a pas parlés parce qu’au moment où on les a vus on n’avait pas envie, parce qu’on n’était pas d’humeur, parce qu’on avait d’autres projets … Lire la suite...

Eden de Mia Hansen-Løve

Eden de Mia Hansen-Løve
A côté, tout proche. Certains films ne se donnent pas d’emblée, il faut aller les chercher, Eden est de ceux-là, il semble se présenter comme la description d’une époque, les heures de gloire de la french touch vues par un DJ, Paul. On s’imagine qu’on … Lire la suite...

Adieu au langage de Jean-Luc Godard

Adieu au langage de Jean-Luc Godard
Un maître et son chien… Mais pourquoi je bloque comme ça sur le dernier Godard ? Cela fait une grosse semaine qu’il me hante, ce bon dieu de film, et je ne sais toujours pas par quel bout le prendre… Et qu’est-ce qui m’a prit d’annoncer … Lire la suite...

Under the skin de Jonathan Glazer

Under the skin de Jonathan Glazer
En surface On se souvient du précédent film de Jonathan Glazer, Birth, très beau et méconnu, dans lequel l’étrangeté se diffusait petit à petit et faisait basculer un univers d’apparence normal aux limites du fantastique. Le film était emmené par une magnifique Nicole Kidman … Lire la suite...

Bird People de Pascale Ferran

Bird People de Pascale Ferran
Se nettoyer les yeux Bird People suit deux personnages, Audrey, femme de ménage d’un hôtel d’aéroport où se trouve Gary, étasunien au bord du burn out. L’histoire importe peu, elle est résumable en quelques lignes, ce qui importe c’est le regard, ce film est un … Lire la suite...

Maps to the stars de David Cronenberg

Maps to the stars de David Cronenberg
Adieu au langage Maps to the stars apparaît d’abord comme une description acerbe de Hollywood avec ses enfants stars insupportables et paumés, son hypocrisie, ses actrices jalouses et vieillissantes, la violence de la concurrence entre les acteurs. C’est un portrait féroce et drôle mais c’est … Lire la suite...

Le Blues du critique (épisode 10)

Le Blues du critique (épisode 10)
… Mais je me soigne. Afin de rassurer les proches qui me croient au bord du suicide – et éviter de les voir débarouler chez moi pour une de ces interventions dont raffolent les américains –, j’ai décidé d’avancer la publication de cette suite directe … Lire la suite...

Le blues du critique (épisode 9)

Le blues du critique (épisode 9)
J’ai (très) mal au Cinéma… Cinquante-cinq jours depuis mon dernier post, et plus de sept mois depuis ma dernière critique de film. La flemme et l’angoisse de la page blanche n’expliquent pas tout : je suis en pleine dépression cinéphilique. Au point d’avoir lancé au … Lire la suite...

Night moves de Kelly Reichardt

Night moves de Kelly Reichardt
S’enfoncer dans les flots On retrouve dans Night moves le geste de Kelly Reichardt, son attention pour les détails, ses plans à la simplicité apparente, sa puissance formelle. Nul doute que cette cinéaste est une des grands stylistes d’aujourd’hui. En accord avec son écriture cinématographique … Lire la suite...

Tom à la ferme de Xavier Dolan

Tom à la ferme de Xavier Dolan
L’homophobie aux trousses Après Laurence Anyways un film d’une grande ampleur, sur plusieurs périodes, différents lieux, différentes atmosphères, qui faisait pleuvoir des vêtements de couleur, qui passait du drame à la joie, un film qui était tout en mouvement, en débordements variés de larmes, d’amour, … Lire la suite...

States of Grace de Destin Cretton

States of Grace de Destin Cretton
– C’est tellement mignon. States of Grace a tous les défauts d’un certain cinéma indépendant. Programmé pour être un film mode, un film petit budget si touchant, si sincère, si beurk. Prenons un thème riche en humanité, d’un côté des enfants en difficulté avec des … Lire la suite...

Le blues du critique (épisode 8)

Le blues du critique (épisode 8)
À qui profite le crime ? Cette fois, le divorce entre les critiques et les spectateurs de cinéma est consommé. On nous informe que ces derniers ont plébiscité Les trois frères, le retour des Inconnus et Supercondriaque de Dany Boon alors que la presse, dans … Lire la suite...

The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson

The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson
Carré blanc sur fond blanc The Grand Budapest Hotel a un rythme échevelé, il est souvent drôle avec cet humour très subtil de Wes Anderson qui a un sens du timing pour faire rire à contre coup, juste par un plan qui dure quelques secondes … Lire la suite...

Tonnerre de Guillaume Brac

Tonnerre de Guillaume Brac
Une insondable tristesse Un homme, musicien et chanteur, revient vivre quelques mois chez son père dans la ville de Tonnerre, il rencontre une jeune femme, il tombe amoureux. Une histoire simple d’apparence. Le film tourne autour de ces trois personnages, avec en contrepoint celui du … Lire la suite...

Bilan de l’année 2013 (2)

Bilan de l’année 2013 (2)
Fou d’Adèle Ne comptez pas sur moi pour vous livrer un quelconque top ten, insupportable marronnier de la critique qu’il serait bon de remiser à côté des étoiles si chères à Première… Bon, puisque vous insistez, je veux bien revenir sur quelques temps … Lire la suite...