Après mai d’Olivier Assayas

apresmai

Ne pas s’arrêter

On sait ce qui intéresse Assayas, la tension entre le mouvement, la vitesse, la jeunesse et aussi ce qui persiste, s’imprime, se transmet, tous ses films sont traversés par ces forces antagonistes, comment la vie continue alors qu’un ami meurt dans Fin août, début septembre, que signifie transmettre un héritage dans l’Heure d’été, le mouvement de l’argent … Lire la suite…

Camille redouble de Noémie Lvovsky

camille-redouble


Reçue avec mention

Cette fois, c’est sûr : le cinéma est au plus mal. Entre la baisse globale de la fréquentation, l’effondrement du marché de la vidéo, le piratage… C’est bien simple, on n’a jamais été si proche de la catastrophe économique. Résultat des courses, les financeurs serrent les fesses et s’accrochent aux vieilles recettes pour limiter la casse. Principales … Lire la suite…

Contagion de Steven Soderbergh

contagion

L’œil de l’empire

Le film déroule un programme minimum, il y a un virus, ça tue des gens, on cherche un vaccin, on le trouve, voilà c’est emballé. Il n’y a rien d’autre dans ce film à part quelques vagues micros histoires que Steven Soderbergh ne se prend pas la peine de suivre, comme cette épidémiologiste qui se fait enlever, … Lire la suite…

Les petits mouchoirs de Guillaume Canet

 

Les doigts pleins de morve

Que dire sur LE succès commercial de cet automne…? Ben rien, sinon de passer votre chemin. Je n’ai vu que la fin de ces deux heures trente de conformisme racoleur, et croyez-moi, j’ai pleuré comme une madeleine. A priori, pas pour les mêmes raisons que les spectateurs : j’ai pleuré que ce soit ce … Lire la suite…